Message du Père Le Bourgeois

Chers paroissiens,

Nous retrouvons le temps liturgique que l'on appelle ordinaire. Comme si le temps pouvait être ordinaire ! C'est justement dans la réalité de ce temps que nous sommes appelés à aimer Dieu et notre prochain comme nous-même. Or ce temps court inexorablement et nous ne pourrons pas revenir en arrière. Sainte Thérèse de l'Enfant jésus l'avait bien compris lorsqu'elle chante « Mon Chant d'aujourd'hui » dont voilà les deux premières strophes :

Ma vie n'est qu'un instant, une heure passagère
Ma vie n'est qu'un seul jour qui m'échappe et qui fuit
Tu le sais, ô mon Dieu ! pour t'aimer sur la terre
Je n'ai rien qu'aujourd'hui !…

Oh ! je t'aime, Jésus ! vers toi mon âme aspire
Pour un jour seulement reste mon doux appui.
Viens régner dans mon cœur, donne-moi ton sourire
Rien que pour aujourd'hui !

Alors n'attendons pas et que ce temps ordinaire devienne extraordinaire grâce et dans l'amour !

Soyez assurés de ma prière.

Père Pierre Le Bourgeois

PS : Début juillet, je vais arrêter l'envoi de cette lettre. Nous reprendrons le rythme du « Lien fraternel » tel que nous l'avons laissé au début du confinement. Il pourra être envoyé par courriel à ceux qui le désirent. Merci de le dire par courriel afin que nous puissions établir une liste d'envoi.

Télécharger
Lettre du 19 juin 2020.pdf
Document Adobe Acrobat 605.9 KB