Message du Père Le Bourgeois

Chers paroissiens,

Jour après jour, nous avançons simplement et humblement sur le chemin que le Seigneur nous donne de vivre. Mystère de Dieu qui rejoint le mystère de l'homme. Cette route nous appartient à chacun d'entre nous et nous engage à un enracinement de foi afin d'être des témoins de l'Espérance. Ne plions pas l'échine mais relevons la tête car le Seigneur est ressuscité et il est vivant au milieu de nous.

Une question peut alors germer : mais où es-tu Seigneur ? Dans les Confessions, par une belle méditation, saint Augustin nous en donne la réponse :

« Bien tard je t'ai aimée,
ô beauté si ancienne et si nouvelle,
bien tard je t'ai aimée !
Et voici que tu étais au-dedans, et moi au-dehors
et c'est là que je te cherchais,
et sur la grâce de ces choses que tu as faites,
pauvre disgracié, je me ruais !
Tu étais avec moi et je n'étais pas avec toi ;
elles me retenaient loin de toi, ces choses qui pourtant,
si elles n'existaient pas en toi, n'existeraient pas ! »

En ce mois de mai, la Vierge Marie nous donne le même cheminement que celui de saint Augustin puisqu'elle retenait tout et méditait dans son cœur. Faisons de même en nous mettant à l'école de Marie par la prière du chapelet ainsi que nous y invite le saint Père dans une lettre datée du 25 avril dernier. Alors, n'ayons pas peur ! Je rappelle que tous les jours, en me mettant à la fenêtre de la cure de Montrevel, je prie le chapelet avec chacun à 18h00 et au terme de celui-ci je vous bénis tous !

Une fois encore, qu'il me soit permis de rappeler que le Saint Siège met à notre disposition un livre avec de nombreux textes prononcés par Saint Père lors de cette épreuve commune. Je vous invite à aller piocher dedans. Voici le lien internet : livre du Pape : Forts dans la Tribulation

Soyez tous assuré de ma prière. Merci aussi de prier pour vos prêtres.

Prenez soin de vous et que le Seigneur vous bénisse.

Père Pierre Le Bourgeois

Télécharger
Lettre du 8 mai 2020.pdf
Document Adobe Acrobat 626.7 KB